Un toboggan d'émotions

Comme ça arrive souvent dans le sport, l'euphorie de la victoire historique face à l'Espagne en quart de finale a laissé la place à la déception d'une amère défaite en demi-finale face une méritante équipe de Serbie qui a su monter en régime pendant la compet et tirer le maximum de ses moyens.

Contre l'Espagne, la France a fini par faire ce match parfait que Vincent Collet et Boris Diaw réclamaient à corps et à cris.  La peur de prendre un nouveau carton a soudé et libéré les joueurs pendant 40 minutes de défense intelligente, de concentration absolue et de combativité exemplaire.  Le rapport de force si favorable à la Roja, à priori, a rendu cet exploit exceptionel et a eu un retentissement ultra-positif en France.  Les tricolores ont battu à la réguliere et sans disussion une Dream Team espagnole sur ses terres annoncant la fin d'une regne de 10 ans des Ibères et leur Génération Dorée sur le basket européen.

Par contre, faire deux matches parfaits en 48 heures, c'était trop demander à cette équipe de France new look privée de Tony Parker, Nando de Colo et plusieurs pivots de talent.  Collet voulait un copier-coller de la recette qui a battu l'Espagne avec ses jeunes joueurs appliquant une nouvelle fois à merveille les consignes de rigueur et de sérieux défensif à la lettre.

Cependant, en dehors des leaders aguerris, Diaw et Batum, les Francais ont démarré le match mollement laissant le contrôle du ballon et du tempo aux Serbes.  Le MVP de cette Coupe du Monde, Milos Teodosic, le nouveau Sasha Djordjevic, s'est promené dans la défense française comme un doberman en visite chez les caniches!  La France manquait d'intensité, se faisait trouer par l'excellent jeu de passe des Serbes et trop rapidement on voyait les joueurs francais avec des visages perplexes et grimacants des mauvais jours.

Alexandre "le Grand" Djordjevic faisait une lecon de coaching à Collet comme Collet l'a fait 48 heures plus tôt à Juan Antonio Orenga, qui est devenu le bouc-emissaire du public espagnol.  Collet et ses joueurs-cadres ont certes insisté pour eviter un relachement contre la Serbie mais le message n'a pas été entendu et l'équipe est retombée dans ses travers d'inconstance trop souvent affichés pendant la prépa et le tournoi.  Le match-référence monstreux de Batum en attaque(35 pts.) et le retour au score en 4eme quart-temps assez insensé et miraculeux nous a encore permis de vivre un toboggan d'emotions excitant mais à la fin la Serbie nous était superieure ce jour-la et il faut être fair-play et l'accepter comme les Espagnols l'ont fait aprés leur defaite contre nous. 

Maintenant nous allons voir ce que les Français ont rééllement dans le ventre car à 18h ce soir ils vont essayer de remporter la premiere médaille francaise dans une Coupe du Monde de basket dans un remake de la finale du dernier Eurobasket face à la Lituanie.  La France aura 24 heures de récuperation en moins par rapport aux Lituaniens mais ça nous laisse moins de temps pour gamberger et comme l'équipe est jeune, elle récupère vite.  Ca va se jouer au mental, il faut vite tourner la page, et j'espère que la portée historique du match va permettre aux tricolores revanchards de se sublimer.  C'est toujours plus agréeable de quitter une compétition sur une victoire même si ce n'est que pour la 3ème place!  Effaçons à tout jamais le mauvais souvenir des matchs de classement vendangés dans cette meme salle à l'Eurobasket de 2007 en faisant un match consistant avec une victoire convaincante au bout!

 

 Ainsi les Francais respecteront leur statut de champions d'Europe en titre et rempliront leur objectif annoncé au départ, une médaille.  Ce serait la meilleure maniere de préparer le championnat d'Europe de 2015 qui aura lieu (dieu merci!) en France avec une Dream Team francaise comportant TOUS les meilleurs joueurs car ils vont tous vouloir être de la fete.  C'est une nouvelle opportunité pour les selectionnés actuels de marquer des points pour faire partie de l'aventure l'été prochain. Messieurs, c'est entre vos mains, bonne chance car vous méritez de quitter l'Espagne par la grande porte!!