Suspense

L'avant-dernière journée de la saison réguliere de la Pro A nous a convaincu de la puissance de Strasbourg qui a totalement dominé Nanterre, privé de Mam Jaiteh et Mykal Riley.

Sans enjeu au niveau du classement, l'affiche au sommet a fait "pschitt", tant les Nanteriens semblaient ailleurs et peu concentrés, à l'image des joueurs majeurs comme Kyle Weems, qui a fait son plus mauvais match de la saison,Jamal Schuler, maladroit et T.J. Campbell, trop enervé dés le debut par l'aggressivité de Strasbourg.    

Comme disait Vincent Collet, ce match ne changeait rien par rapport au playoffs car Nanterre, qui a subi le contre-coup de la grosse fête suivant la victoire en Eurochallenge, sera autrement plus dangereux avec l'enjeu des playoffs, le crucial retour de Jaiteh au pivot et un Brandon James mieux intégré.  Pascal Donnadieu m'a dit que James avait un peu le même profil que Mike Gelabale, un poste 3 sobre, collectif et complet qui ne force rien.  L'ambiance des gros matches des playoffs va rallumer la flamme et la motivation des cadres comme Weems ou Schuler, aussi.

Pour Collet et la SIG, les 3 derniers matchs ont été presque trop faciles et nous avons senti dans le discours d'après-match que Vincent voulait garder ses joueurs sous pression.  En playoffs, chacun repart de zéro pour une nouvelle saison raccourcie et il suffit de se souvenir de Gravelines qui archi-dominait la saison réguliere il y a trois saisons avant de se faire lamentablement éliminer au premier tour par Cholet! Si vous ratez un match, surtout en quarts au meilleur de trois rencontres, vous pouvez foutre en l'air votre saison.  La pression n'a rien à voir avec la saison réguliere.

D'ailleurs nous avons constaté ce coté mental trés présent dans cette fin de saison réguliere avec des équipes comme Cholet, Boulogne sur Mer et Bourg en Bresse qui alignent des perfs étonnantes depuis qu'il n'y a plus d'enjeu réel pour elles!  Ces clubs ont été liberés de la pression du resultat.

La derniere journée en multiplex sur Sport + samedi vers 18h15 va être extraordinaire de suspense et d'enjeu justement car six équipes ont encore des vraies chances d'arracher une des 4 dernieres places en playoffs. Chalons-Reims et Dijon sont éliminés de la course mais nous pourrions nous retrouver avec 4 equipes à egalité à la 4eme place ou 6 equipes avec 18 victoires à la 5eme place ou même 5 équipes avec 17 victoires pour la seule 8eme!  Je vous rappelle qu'en cas d'egalité, c'est d'abord le nombre de victoires et défaites entre les équipes concernées qui priment. Par la suite, le goal-average départage les équipes avec le même nombre de victoires.  

Le match ASVEL-Paris-Levallois, avec la présence de Tony Parker dans les tribunes, sera notre match-directeur parce que ces deux clubs à gros budget joue practiquement leur saison sur l'ultime rencontre meme si le P-L peut gagner et quand-meme rater les playoffs en fonction des autres resultats de la soirée.  Dans la derniere ligne droite, Le Mans(que Strasbourg serait content d'eviter au premier tour), finit fort derriere leur tandem francais, Charles Kahudi-Rodrigue Beaubois, ce qui me fait penser à Adrien Moerman et Nobel Bougou colo qui ont porté Limoges la saison derniere.  Cette saison, le CSP a encore beaucoup de talent mais un mental trés friable et trop peu de temps pour assimiler les méthodes du nouveau coach, Phillippe Hervé.

Leur saison en dents de scie ne nous donne aucune indication par rapport à leur niveau éventuel en playoffs!  Mëme chose pour Nancy, Le Havre, ASVEL et Gravelines-Dunkerque qui sont irreguliers à souhait.  Seul Chalon sur Saone est sur une bonne dynamique avec trois victoires de suite, à condition de battre Cholet à la maison samedi.

Rendez-vous samedi pour une soirée à emotions qu'il ne faut pas rater!