Strasbourg et l'ASVEL

Ce debut de saison appartient sans aucun doute au club de Strasbourg qui est invaincu en Pro A aprés 4 journées et en Eurcoupe aprés deux.

Les deux victoires en Eurocoupe sont venus sur des tirs "at the buzzer" d'Antoine Diot à Bonn et de Matt Howard contre Saragosse à la maison.
Aprés avoir perdu deux fois en finale du championnat, Strasbourg me semble en mission autour de Vincent Collet, le coach et Diot, le leader indiscutable et MVP Francais en titre.  Ces deux hommes sont en fin de contrat et seront sans doute trés sollicités par des grands clubs européens pour la saison prochaine donc nous avons intérêt à profiter du spectacle toute suite en se mettant plein les yeux de ce basket ultra-leché et collectif proposé par Collet et Strasbourg.  

Vous savez que Collet vient de refuser une proposition d'un contrat sur trois ans pour entrainer Olympiakos ce qui va encore solidifier ses relations déjaà fortes avec les joueurs de son effectif.  Vincent est le meilleur coach dans l'histoire du basket francais et pendant la Coupe du Monde j'ai évoqué dans mes commentaires la possibilité qu'il fasse rapidement partie du petit nombre d'entraineurs francais à être sollicités par des clubs étrangers.  Phil Jackson parlerait de "derniere danse" concernant cette saison de Strasbourg et tout semble réuni pour que cette campagne soit une réussite totale à tous les niveaux!  L'arrivée d'un Ali Traoré revanchard et requinqué continue la tradition de Collet avec Strasbourg qui relance des pivots un peu en difficulté comme il l'a déjà fait pour Alexis Ajinca et Romain Duport.  Ali équillibre le jeu d'attaque entre intérieur et exterieur à merveille tandis que Diot joue avec une confiance énorme.  En defense, imagine l'enfer pour l'adversaire quand le SIG aligne Axel Toupane ET Anthony Dobbins deux des meilleurs défenseurs en France! 

Si l'equipe de Strasbourg est déja en place et performante, on ne peut pas dire la même chose pour un autre gros budget du championnat, c'est à dire l'ASVEL, qui a du mal à remplir son rôle de locomotive pour le moment.  Ceci est dû à plusiers facteurs, notamment un calendrier surchargé en debut saison et surtout des blessures d'Edwin Jackson et de Georgi Joseph.  L'effectif est rempli de scoreurs mais paradoxalement c'est en attaque que Lyon-Villeurbanne patauge tandis que défensivement, l'équipe est plutôt pas mal. Par manque de hiérarchie et d'automatismes, l'ASVEL doute dans le money time et a besoin de temps pour développer un vécu ensemble.

Notre affiche de demain soir sur Canal Plus Sport oppose l'ASVEL à Bourg en Bresse, une équipe qui vient d'aligner deux victoires probantes de suite face à Chalon sur Saone et à Rouen.  L'arrivée de l'ancien meneur de jeu Villeurbannais, Paccelis Morlende, a rééquillibré le jeu bressan permettant à O'Darien Bassett de redevenir scoreur aprés avoir eu du mal à assumer la mène dans les deux premieres défaites.  Il est la force principale de son équipe avec John Flowers et Steve Smith et ensemble ca fait un excellent trio de joueurs US.  J'ai lu dans un bon article sur le site de la LNB que John est le fils de Pam Kelly-Flowers, une ancienne star de basket universitaire féminin avec Louisiana Tech.  Ca fait penser à Boris Diaw et Elizabeth Riffiod.  Pam a été deux fois championne NCAA, une fois MVP et fait partie du Hall of Fame! John a mis 25 pts. contre Chalon et 20 à Rouen et ce fervent de Twitter et bon vivant sera sans doute ciblé par la défense villeurbannaise.

 

La defaite semble interdite pour l'ASVEL en quête de confiance et de constance aprés sa douleureuse défaite à domicile en Eurocoupe face à Dijon, mais battre une équipe de Bourg en Bresse en pleine bourre ne va pas être facile.  Je vous donne rendez-vous demain soir pour ce match-clé sur Canal Plus Sport!