Les Recalés

- En fin de compte, ce n'est pas au différentiel des points que les dernières places pour la Leaders Cup ont été décidées comme on pouvait imaginer avant cette 17eme journée décisive. Il suffisait finalement d'avoir gagné un match de plus que les autres et de finir les matches allers avec un bilan positif pour être de la fête chez Mickey.

Ainsi Le Mans aura la possibilité de defendre son trophée meme si l'equipe mancelle de cette saison ressemble guere à celle qui a remporté le trophée il y a un an.  D'ailleurs le coach qui a vaincu avec Le Mans, J.D. Jackson, ne sera pas la car sa nouvelle equipe, l'ASVEL, a encore raté son objectif ce qui doit commencer à faire beaucoup pour le "T.P. Family" qui dirige le club depuis cette saison.

    J.D. Jackson sera notre invité dans le prochain Lundi Basket pour en parler et il a deja souligné que Lyon-Villeurbanne a surtout raté la qualif en perdant à la maison face à l'equipe surprise de la saison, Le Havre, avec son esquouade de vieux briscards mené tambour battant par l'eternel Ricardo Greer bien secondé par John Cox et Shawn King sans oublier des jeunes joueurs francais qui font la taffe dans la rotation.  Le Havre, plus petit budget de la Pro A, le miracle permanent, a deja assuré son maintien, est qualifié pour la Leaders Cup, et va jouer pour une place en playoffs aux matches retours!  Le president , le coach et son staff peuvent une nouvelle fois etre fier de leur recruitment et de l'alchimie de l'effectif car à l'image de Nanterre et Dijon, le rapport qualité-prix est tout simplement imbattable.  Le Havre a fait recaler une autre equipe legendaire, Pau-Orthez, en la battant lors de la 17eme journée et Claude Bergeaud n'a pas caché sa deception meme si les blessures et les changements dans son effectif lui ont compliqué la tache.

    L'autre grand recalé à la mi-saison (pour moi, c'est aussi etonnant que pour l'ASVEL), c'est Gravelines-Dunkerque, qui a demarré la saison en trombe avant de toussoter et s'ecrouler en decembre et janvier.  C'est clair que pour ces deux clubs le rapport qualité-prix n'est pas encore au rendez-vous.  Si l'ASVEL s'est fatigué à courir sur tous les tableaux depuis le debut de saison avec un effectif peu complementaire, Gravelines semblait en place dés le debut et ne jouait pas en coupe d'Europe donc cette baisse de regime est surprenante.  Les nordistes ont la chance d'avoir des moyens trés consistents qui leur ont permis de signer Paul Harris, J.K. Edwards et Elton Brown, trois joueurs qui ont brillé avec d'autres clubs en Pro A la saison derniere.  Le probleme c'est qu'il va falloir du temps afin que Edwards et Brown retrouvent leur poids de forme et que l'ensemble developpe des automatismes.  Cette equipe est trés dependante de son adresse à 3 pts. et de sa forme physique mais avec le talent de l'effectif à l'interieur comme à l'exterieur, je ne vois pas comment elle peut rater les playoffs!  Pour tous les recalés de la Leaders Cup comme ASVEL, Gravelines, Pau, Chalon, Chalons-Reims, Rouen ou Cholet, ca va etre la prochaine echeance cruciale.

    Je termine avec un mot sur le programme des matches de preparation de l'equipe de France que le DTN, Patrick Beesley, nous a presenté dans le dernier Lundi Basket.  Je trouve ca trés bien de jouer dans differentes villes en France cette fois-ci car les fans des tricolores sont partout.  C'est egalement une bonne chose d'affronter la difficulté en se deplacant trois fois à l'etranger.  Beesley fait un travail discret et efficace dans l'ombre de Vincent Collet qui a pris une autre dimension ces dernieres années.  Les resultats prouvent qu'on peut faire confiance à ces deux hommes-la!  

 

Rendez-vous dimanche pour un palpitant Limoges-Nanterre sur Canal Plus Sport!