Les meilleurs selon les "analytics"

Les meilleurs selon les "analytics"- Dans mes blogs je parle souvent des "analytics" dans la NBA, c'est à dire, des stats très approfondies qui sont devenues la mode depuis plusieurs saisons pour juger les perfs des joueurs et des équipes.

Un des précurseurs dans ce mouvement est un ancien journaliste sportif d'espn.com, John Hollinger, qui est devenu le vice-président des opérations basket des Memphis Grizzlies depuis 2012.  Il a surtout inventé le PER ou Player Efficiency Rating, une sorte d'évaluation plus détaillée et ajustée que l'évaluation en Euroleague par exemple.  Plus détaillé car le rating est calculé par minute jouée et va tenir compte du rythme de jeu de chaque équipe et du nombre de possessions.  Plus adapté car le rating prend en compte les tirs à 3 pts. et les lancer francs pour donner un "vrai" pourcentage de réussite au tirs.

    Chaque stat est travaillée pour être plus précise au lieu de simplement cumuler le positif avant de soustraire le négatif.  La faiblesse de ce système réside dans la difficulté à chiffrer la performance défensive d'un joueur en dehors des contres, des interceptions et des rebonds défensifs.  Cependant, cela a le mérite de ne pas avantager simplement les joueurs avec un plus grand temps de jeu et vous allez voir que ca donne parfois des grosses surprises!  Si c'est facile de deviner que Steph Curry est numéro un dans le classement PER, qui aurait pu imaginer que le meilleur joueur non-US serait... Enes Kanter, le Turque d'OKC, devant Nicolas Vucevic et Pau Gasol!  Kanter ne joue qu’une vingtaine de minutes par match comme Manu Ginobili(6eme) et Clint Capella(9eme), deux autres surprises dans le top dix des non-US.  Les trois joueurs profitent d'un haut pourcentage aux tirs et Kanter et Capella ajoute un haut pourcentage aux rebonds.  Puisque les stats sont ajustées au temps de jeu, ces joueurs qui font beaucoup de stats par rapport à chaque minute passée sur le terrain sont appréciés à leur juste valeur.  Le Français Joffrey Lauvergne (12eme) et le Nigerian Festus Ezeli(13eme), sont dans le même cas.

    Ainsi, Kanter est numéro un des non-US mais aussi de tous les pivots de la ligue devant Hassan Whiteside et André Drummond!  S'il ne joue pas plus c'est parce qu’il est faible en défense et ceci montre les limites du PER.  D'autres stats "analytics" ont été crées pour combler ce vide comme le pourcentage ajusté du taux de réussite aux tirs de l'adversaire direct d'un joueur.  Pour être vraiment précis, il faut tenir compte de tout et j'ajouterais que  le bilan de l'équipe du joueur devrait être également prise en compte.

    Au PER, Curry est le meilleur meneur devant Russell Westbrook, James Harden le meilleur poste 2, Kevin Durant devance Kawhi Leonard et LeBron James au poste 3 et Anthony Davis (numéro un la saison passée) est le meilleur poste 4.  Sachez que c'est assez rare de voir un joueur avec un PER superior à 30 comme Davis la saison dernière et Curry actuellement.

 

    Dans le mag Canal NBA sur Canal + Afrique, nous essayons d'aller dans le sens de la modernité en utilisant les "analytics" et aussi des "palettes graphiques" pour expliquer et décortiquer plus exactement le jeu en NBA.  Notre rôle est de vous rendre plus compréhensible cette importance croissant des mathématiques appliqués dans l'analyse du basket du haut niveau.  Dites-le nous si on y parvient!  Voici le lien pour la liste des non-US et en bas l'explication du PER. 

http://insider.espn.go.com/nba/hollinger/statistics/_/position/international