Les Coupes du Monde

Pendant que la Coupe du monde de foot bat son plein et le public français tombe à nouveau amoureux de sa sélection, je pense qu'il y a beaucoup de similitudes entre cette équipe et l'équipe de France de basket qui va également tenter de faire un bon résultat à la Coupe du monde en Espagne cet été après avoir été couronné champion d'Europe pour la première fois l'été dernier.

D'abord, les footeux ont dû compenser pour l'absence de leur grand star, Frank Ribery, absent sur blessure comme les basketteurs seront obligé de parer au forfait de Tony Parker qui a besoin de se reposer après avoir enchainé fidèlement les compétitions ces dernières années.  Quand la méga-star et leader d'une équipe n'est plus là, ça permet de révéler d'autres joueurs et le moins qu'on puisse dire c'est que des joueurs comme Karim Benzema et Blaise Matuidi, pour ne citer qu'eux, ont pris la relève et leurs responsabilités brillamment!

 

 Dans une World Cup dominée par les pays sud-américains, la France et l'Allemagne font figure des derniers grands espoirs pour l'Europe.

   

Coté basket, des joueurs comme Nicolas Batum, Alexis Ajinca et Nando de Colo parmi d'autres vont se révéler en Espagne à la fois sur le terrain mais également dans les vestiaires comme des précieux soutiens du nouveau leader incontesté de la sélection, Capitaine Babac, Boris Diaw, le garant du collectif.  Comme pour les footballeurs au Brésil, l'union sacrée et la solidarité seront les bases du succès à la fois au niveau des résultats sportifs mais aussi au niveau de l'image du groupe positive véhiculée auprès du grand public.

  

Comme en '98, l'avantage athlétique des footballeurs français- grâce à leurs origines multi-ethniques- saute aux yeux!  C'est, depuis toujours, la grande richesse du sport français que nos adversaires européens nous jalousent.  Ajouté à un bon sens tactique apporté par Didier Deschamps, c'est la grande force défensive ET offensive des tricolores qui dominent le milieu du terrain avec leur pressing permanent et produisent de nombreuses bonnes occasions de contre-attaquer, de prendre les adversaires de vitesse et de marquer beaucoup de buts.  C'est important de noter cette richesse dans ces temps de crise ou la xénophobie resurgit un peu partout en Europe.  Beaucoup de nos meilleurs sportifs de haut niveau en France sont des enfants issus de plusieurs générations d'immigration.

   

 

C'est également (avec l'excellente formation technique à la française) la grande force de nos basketteurs.  En Espagne, dès le premier tour de la compétition, nous allons rencontrer des adversaires très solides comme le Brésil, la Serbie et l'Espagne. Nous allons devoir bâtir une défense haute et agressive afin de palier d'éventuels soubresauts en attaque vu l'absence du maitre à marquer qu'est Tony Parker.  Grosse défense, grosse solidarité et gros collectif seront les clés pour faire un gros résultat en basket comme au foot.  Allez les Bleus!