Les Braqueuses, l'ASVEL, et Cleveland

Grosse actualité cette semaine dans le monde du basket. Commençons avec nos "Braqueuses" de l'équipe de France autour de Celine Dumerc, capitaine exemplaire, qui a très envie de revivre des grand moments olympiques avec ses co-équipières comme à Londres. Elles n'ont plus l'étiquette "Braqueuses" car elles font partie des favorites pour une qualif olympique avec l'Espagne et la Turquie dans un TQO qui donne 5 billets parmi les douze participants.

Nous diffusons ce tournoi jusque dimanche sur Canal + Sport et le moins qu'on puisse dire c'est que les Françaises ont assuré dans les deux premiers matches en battant le Cuba et la Nouvelle Zelande ce qui leur promet un quart de finale trés abordable face à l'Argentine sur notre antenne vendredi soir.

     Le seul petit moment de doute est arrivé en première mi-temps face aux Neo-Zelandaises qui menait de 2 pts. à la pause.  Combatives et adroites à 3 pts. les "Tall Ferns" ont fait déjouer les tricolores avec leur "small ball" mais les Françaises n'ont pas paniqué et elles ont imposé leur taille, leur puissance, leur défense et leur collectif pour user l'adversaire et creuser un écart confortable en 4eme quart-temps.  L'Argentine me parait un peu moins fort que la N-Z donc il suffit d'une équipe de France aussi sérieuse et concentrée vendredi pour assurer un billet direct pour Rio sans passer par les matches de classement!  Cette sélection possède un joli mélange de plusieurs générations, de talents et de rotations à l'image de Dumerc et de la jeune perle qui monte, Marine Johannes, une joueuse hyperdouée et spectaculaire.  L'équipe pourra jouer grande et posée ou petite, jeune et rapide ce qui va donner beaucoup d'options à l'entraineur, Valerie Garnier, pour aller chercher une médaille à Rio!

    Dans notre Pro A, Strasbourg a perdu en finale pour la 4eme saison de suite, cette fois-ci, ironiquement, face à l'ASVEL du président Tony Parker, une équipe qui a perdu 5 finales il y a quelques années à l'époque du coach Greg Beugnot, avant d'en gagner une.  Strasbourg menait 2-0 dans cette série et a laissé passer une occasion de vaincre dans le match 4 à Villeurbanne et tout cela rend la défaite particulièrement amère pour coach Vincent Collet, qui a critiqué l'arbitrage après le Match 5.  C'est un grand classic quand un coach perd mais Strasbourg était mené de 22 points et carrément dominé pendant 3 quart-temps avant un comeback orchestré par Rodrigue Beaubois ce qui fait penser que l'ASVEL méritait sa victoire.  Le paradoxe, c'est que beaucoup pensent depuis des années que Collet a été avantagé par les arbitres français en championnat à cause de sa double-casquette d'entraineur de Strasbourg et de l'équipe de France!

     La victoire est surtout très belle pour Tony Parker et J.D. Jackson, deux proches de Collet!  Tony mérite le titre de "Dirigeant de l'année" en Pro A car il a parfaitement utilisé tout ce qu'il a appris à San Antonio concernant le management pour construire rapidement une machine à gagner autour de J.D., basé sur une défense très physique(comme les Spurs) et un collectif bien huilé(idem).  Les recrutements de Charles Kahudi et de Casper Ware ont été des coups de génie!  On peut penser, également, que le discours de Parker aux joueurs avant le Match 3 ainsi que sa présence au Match 5 ont joué un rôle essentiel dans la victoire finale. Maintenant, Collet et T.P. vont refaire équipe ensemble en sélection pour nous qualifier pour les JO de Rio!

     Jeudi soir se jouera le Game 6 des NBA Finals à Cleveland et mon prono du début donnant la victoire en 7 matches aux Warriors reprend vie!  Ils ont laissé passer l'occasion de conclure dans le Game 5 à cause de la suspension stupide de Draymond Green qui a joué une fois de trop avec le feu (et les parties intimes des adversaires!).  Coupler avec des perfs historiques de LeBron James et Kyrie Irving, tous les deux dépassant les 40 pts. marqués, c'en était trop pour des Warriors, maladroits et dépassés en défense.  Comme quoi, Cleveland peut parfois gagner en jouant à 2 contre 5 mais, à la longue, je préfère l'effort plus collectif fourni par Golden State cette saison.  Attention, Green doit se contrôler dans le Game 6 à Cleveland car le moindre faute technique ou faute flagrante le suspendrait pour le Game 7 à Oakland!  Si c'est le cas, ca pourrait ouvrir la porte aux Cavs vers le plus grand comeback dans l'histoire des Finals NBA!  Par contre, avec Green, Golden State resterais archi-favori pour gagner le match 7 à la maison.