L'avenir des Spurs ?

Après avoir gagné 67 matches en réalisant la meilleure saison régulière dans l'histoire de la franchise, les Spurs de San Antonio ont crashé lourdement face aux vaillants joueurs d'Oklahoma City, menés par un tandem de superstars stratosphériques composé de Kevin Durant et Russell Westbrook.

Les Spurs ont perdu deux matches à domicile après n'avoir perdu qu'une seule fois en 41 matches de saison régulière, d'un point dans le Match 2 et de 4 petits points dans le Match 5.  C'est de peu mais suffisant pour gâcher une saison qui s'annonçait plus belle.  Après avoir récupéré l'avantage du terrain dans le Game 3 à OKC, San Antonio a perdu la série à domicile dans le Game 5.

     Premier constat, la nouvelle franchise player, LaMarcus Aldridge n'est pas encore de la trempe d'un Tim Duncan au top, c'est à dire, entre 1999 et 2014.  Avec un 6 sur 21 aux tirs dans le fameux Match 5, Aldridge nous a rappelé ces années à Portland quand il avait du mal à faire passer un cap aux Trailblazers dans les gros matches en playoffs.  C'est un intérieur qui shoote essentiellement à mi-distance et qui a besoin d'un gros pivot physique à ses côtés.  OKC s'est montré plus jeune et plus physique globalement mais ça s'est surtout senti à l'intérieur!  Grace à ça, le Thunder a remporté les trois dernières rencontres de suite avec 11 pts. d'ecart en moyenne.  La révélation de la série a été le pivot neo-zelandais de 22 ans, Steven Adams, auteur de trois doubles-doubles dans les trois dernières victoires!  Bien aidé par Serge Ibaka et Enes Kanter, ce trio d'intérieurs né en dehors des states, a mené la vie dure aux "big men" des Spurs aux rebonds.

    Une des priorités pour renforcer l'effectif cet été sera un jeune pivot physique et athlétique style Adams, Festus Ezeli, Bismack Biyombo ou Javale McGee pour remplacer Duncan ou David West, tous les deux étant en fin de contrat avec une option du joueur pour une saison supplémentaire à un prix très raisonnable.  Boris Diaw, qui, bizarrement, n'a pas joué du tout dans le Game 6, a l'avantage d'être encore sous contrat pour les deux prochaines saisons.  Une autre priorité sera de recruter un meneur de jeu comme Mike Conley ou Nando DeColo qui sont en plein force de l’âge à 27-28 ans comme Westbrook et Durant.  Nando a tout raflé en Euroleague cette saison et il connait déjà le système Popovich.  Ses droits NBA appartiennent encore à Toronto tandis que Moscou et plusieurs franchises NBA comme Denver sont sur les rangs.  Le profile et le niveau actuel de Nando me font penser qu'il pourrait devenir meneur titulaire aux Spurs avec Tony Parker et Patty Mills en backup.  

     En fin de compte, les Spurs ont été dominé à l'intérieur, à la mene par Westbrook et au niveau de la production du banc par le Thunder.  Pour battre Golden State ou OKC la saison prochaine, San Antonio doit renforcer ces trois secteurs en devenant plus jeune et athlétique partout!  Je me demande si Manu Ginobili restera tandis que je suis assez convaincu que Boban Marjanovic, Matt Bonner, André Miller et Kevin Martin vont partir laissant pas mal de places à remplir dans l'effectif pour la saison prochaine.  Dans la NBA d'aujourd'hui, il faut des shooteurs partout et des défenseurs mobiles pour aller défendre sur eux loin du panier à l'image de Golden State,OKC ou Cleveland.  Les pivots doivent être capable de monter haut et défendre sur les pick and rolls dans l'axe qui constituent la grande majorité des attaques placées dans le basket moderne.  Un joueur comme Jan Vesely de Fenerbache correspond bien à ce profile.  

 

    Je parle beaucoup des faiblesses de San Antonio mais il ne faut pas sous-estimer l'exploit qu'OKC vient de réaliser.  Billy Donovan, dans sa première saison NBA, a mieux coaché que le legendaire Gregg Popovich qui s'est trop appuyé sur Aldridge et Kawhi Leonard pour porter l'attaque et ils se sont épuisés.  Le Thunder, grâce à une bonne gestion du money time et une défense féroce, a enchainé en battant les Warriors dans le Games 1 de la Finale de Conférence Ouest, profitant de la confiance et de l'elan crée par l'élimination des redoutables Spurs.  A l'heure actuelle, OKC est autant favori pour le titre que Golden State et Cleveland!  En plus, je suis persuadé que cette periode euphorique  du Thunder va donner encore plus envie à Kevin Durant de rester au club cet été.  L'avenir nous dira!