L'avenir des deux finalistes

Dans son nouveau livre que je vous recommande, Phil Jackson raconte une anecdote sur Napoléon qui cherchait un général pour remplacer un autre. Quand on lui dresse le portrait d'un candidat bourré de qualités, Napoléon dit "Tout ca est très bien mais est-il chanceux?". Dans les Finales LNB, force est de constater que le général Jean Marc Dupraz a eu plus de chance que le général Vincent Collet! Limoges s'est consolidé au meilleur moment de la saison pour réussir des playoffs de rêve remportant 8 matches sur 10 grâce à une défense féroce, une régularité et une solidarité à toute épreuve. En dehors des problèmes récurrents de dos de Johan Petro, Dupraz a pu compter sur un effectif en bonne santé et dans la pleine force de l'age qui avait réellement envie de jouer et de gagner ensemble.

    Pour Vincent Collet, par contre, les blessures se sont accumulées à une vitesse inquiétante le privant totalement d'un très bon Romain Duport et l'obligeant à gérer la cheville d'Antoine Diot et les adducteurs de Bootsy Thornton en permanence.  Malgré tout ca, Strasbourg n'était pas loin de gagner le Match 3 mais, comme dans les deux premiers matches, leur maladresse aux shoots et le manque d'impact des jeunes joueurs a fait la différence.  Contraint de jouer petit et de surutiliser les tirs à 3pts., Strasbourg a subi la domination au rebond et l'adresse exceptionnelle de Limoges qui a également bien géré chaque fois le money time.  Globalement, Limoges était plus "fit", plus jeune, plus complet, plus affamé et ainsi, simplement, plus fort.

 

    Quel va être l'avenir immédiat des deux formations ?  Strasbourg va rebâtir une équipe autour de Diot (s'il n'utilise pas la clause de sortie de son contrat avant fin juin), Louis Campbell, Axel Toupane, Paul Lacombe et Romain Duport qui ne reviendra que dans 6-8 mois.  C'est une bonne ossature de joueurs formés localement(JFL) mais le choix des joueurs étrangers va être primordial pour jouer un rôle majeur en championnat et en coupe d'Europe.  David Andersen et Thornton faisaient beaucoup de choses dans le jeu bien organisé de Collet mais Strasbourg va sans doute chercher des remplaçants plus jeunes et athlétiques qui affichent également un bon caractère et un bon QI basket.  Des équipes comme Nanterre, Paris-Levallois et Gravelines-Dunkerque ont pris de l'avance dans la construction de leurs effectifs pour la saison prochaine notamment concernant les JFL, mais des clubs comme Strasbourg et Limoges ont des JFL performants déjà donc ils peuvent attendre le bon moment et des bonnes affaires concernant les joueurs étrangers.

 

    On se souvient que Fred Forte, le président de Limoges, a émis le désir de construire sa prochaine équipe à l'ancienne avec 80% de forts joueurs français et deux ou trois très forts joueurs étrangers.  Ça risque d'être compliqué car pour exister en championnat ET en Euroleague il faut un effectif à rallonge avec au moins 9-10 joueurs performants qui jouent chacun entre 15 et 25 minutes..  Il faut faire le plein de bons JFL ET faire le plein de bons étrangers !  

Les joueurs US qui viennent de remporter le titre méritent attention et connaissent déjà le contexte et les systèmes de Dupraz.  Limoges ferait bien d'éviter l'erreur du PSG Basket après le titre de 1997 quand ils ont tout changé à cause de l'Euroleague et se sont plantés.  Parfois un que tu tiens vaut mieux que deux que tu auras !  Certes, si un joueur du calibre d'Antoine Diot a envie de jouer l'Euroleague dans l'ambiance de Beaublanc, le club n'hésitera pas.  Ousmane Camara serait un excellent relai de son ancien co-équipier J.K. Edwards à l'intérieur.  Avec le départ de Jo Gomis à Nanterre et la retraite de Petro, il y a des places à prendre.  Apres, je vois le CSP cherchait un vrai gros poisson pour remplir le futur Beaublanc agrandi ou le Basketball Arena de Londres et ses 12000 places! 

   

 

En tout cas, les deux finalistes sont en position pour encore faire partie des cadors la saison prochaine.