Coaches en colère

Depuis deux semaines nous avons noté une nette accélération des montées d'adrénaline de certains coaches de la Pro A qui sont déçu du rendement affiché par leurs équipes.

Comment expliquer logiquement l'effondrement en 4eme quart temps à la maison de Pau-Orthez face à un promu, Chalons-Reims, après une domination totale des débats pendant 3 périodes?  Dans Lundi Basket, Claude Bergeaud a parlé d'une décompression avant l'heure de ses joueurs qui croyaient le match gagné après seulement 30 minutes du jeu.  Dans le dernier quart, les Palois ont subi un +50 à 0 au niveau de l'eval globale(!) tandis que les joueurs US de Chalon-Reims ont confirmé leur talent avec un comeback invraisemblable qui va laisser des traces et obliger Claude à rebâtir une confiance et une solidarité dans un groupe meurtri.  

 

    Il y a du boulot comme pour Christophe Denis, le coach de Rouen, qui sera notre invité lundi sur Sport Plus.  Il va nous expliquer comment son équipe a pu démarrer la saison avec deux belles victoires avant de s'écrouler trois fois de suite.  Il compte sur un changement du pivot et surtout un retour aux valeurs défensives qui ont permis de battre Le Mans et Pau-Orthez.  L'énorme écart subi à Gravelines fait très mal au morale même si d'autres vont plier sous la pression de la tempête venu du nord d'une équipe hyper-athlétique mené par la révélation de ce début de saison, Pape Sy, qui est libéré dans ce jeu rapide et ouvert préconisé par Christian Monschau.  Cet ingénieur des stats basket aime multiplier les possessions, les drives et les tirs à 3 pts. En transition et il a l'effectif pour jouer son jeu préféré! D'autant plus que sans coupe d'Europe cette saison, le club va pouvoir mettre toute son énergie dans les matches du championnat.  Nous allons découvrir cette belle machine sur Canal Plus Sport à Bourg en Bresse mardi soir.

 

    Si Bergeaud et Denis ont eu du temps pour se calmer, pauvre Greg Beugnot, le coach de Paris-Levallois, a encaissé une nouvelle grosse défaite en Eurocoupe hier soir à Bamberg qui a dû l'agacer profondément!  Déjà en colère après les défaites contre Pau-Orthez à la maison et à Dijon, Greg essaye de comprendre avec son président Jean-Pierre Aubry le pourquoi du comment.  Aubry m'a assuré que les problèmes judiciaires des Balkanys n'affectai ent pas l'équipe et qu'il cherche des solutions avec Greg sur le plan purement sportif.  Contre Bamberg les joueurs avaient les nerfs à fleur de peau et pour l'instant les différentes punitions un peu "old school" de Greg n'ont pas porté leurs fruits.  Comme pour l'ancien coach de P-L, Christophe Denis avec Rouen, la relance de l'équipe parisienne passera par une prise de conscience collective en défense.  Après la belle victoire tactique à Nanterre, peut-être les joueurs du P-L se sont crus deja arrivés et il y a eu une nette décompression d'autant plus que l'axe principal, Mike Green-Sharrod Ford, est davantage ciblé et forcément moins performant.

   

Le dernier coach en colère cette semaine, c'est Erman Kunter du Mans, qui avoue qu'il s'est complètement raté dans le recrutement cet été pour son retour en France.  Malgré le fabuleux début de saison de Charles Kahudi, les Manceaux n'arrivent pas à décoller à cause de l'inefficacité des joueurs étrangers qui sont pourtant six pour cinq places et l'énième blessure de Rodrigue Beaubois, qui n'a pas encore joué.  Kunter espère que la signature de Daniel Ewing va apporter expérience et sérénité à son groupe.  C'est clair que par rapport à leurs budgets, le P-L et Le Mans sont loin du compte pour le moment mais n'oubliez pas qu'il reste encore 29(!) journées du championnat à jouer.

   

Rassurez-vous, il y a aussi des entraineurs plutôt heureux en ce moment!  Pascal Donnadieu de Nanterre, par exemple, trés content du rendement de son équipe à l'image de Mam Jaiteh, notre MVP de la semaine dans Lundi Basket, avec son 22 d'eval en 23 minutes avec 100% de réussite contre son ancien club de Boulogne-sur-Mer.  Ce match des retrouvailles a été rempli d'émotion pour Mam et pour Stephen Brun.  Mam a pris 10 kilos de muscle depuis son arrivé à Nanterre et sa progression va continuer selon Donnadieu.  Ce jeune pivot de 19 ans gère sa carrière intelligemment en restant en Pro A au lieu de se précipiter vers le bout du banc d'un club NBA.  Il dit " je dois d'abord dominer en Pro A avant de penser à la NBA".  Hallelujah!

   

Deux autres entraineurs plutôt satisfaits en ce moment vont se rencontrer lundi soir sur Sport + dans LE match au sommet de ce début de saison, Strasbourg-Limoges.  Vincent Collet et Strasbourg sont favoris à la maison car l'équipe est invaincue tandis que Limoges et Jean-Marc Dupraz n'ont qu'un faux pas au Havre à deplorer sur leur bilan en Pro A.  Cette rencontre est la revanche de la derniere Finale et les Strasbourgeois se sont renforcés et ont retrouvé la santé entre-temps.  Limoges a beaucoup fait evoluer son effectif par rapport à sa participation à l'Euroleague cette saison et ce choc au sommet devrait nous ravir. A lundi!