Les chances françaises en playoffs BCL

La bonne nouvelle pour le basket français venant du tirage au sort des playoffs BCL au siège de la FIBA à Mies en Suisse, c'est la joyeuse possibilité de retrouver deux clubs tricolores au Final Four, début mai.

Strasbourg aura le parcours le moins difficile, d'autant plus que la SIG a déjà survécu à trois matches couperets pour se qualifier in extremis et semble endurcie et prête pour les futures batailles. Neptunas Klaipeda, pas au mieux, ne devrait pas poser trop de soucis, cependant, il faudra être très sérieux pour sortir Nymburk ou l'AEK Athènes en quarts. Recevoir chaque fois pour le match retour est un avantage mais pas forcément décisif. Disons que si Strasbourg ne fait pas le Final Four, cela serait une grosse surprise et une évidente déception. N'oublions pas que sur le plan financier, le champion touche un million d'euros et le finaliste 400 000 euros, des sommes non-négligeables pour les budgets français!

Le chemin de Monaco m'a l'air plus compliqué car Stelmet Gora a arraché sa qualif devant 4 adversaires supposés plus forts et il faut éviter de prendre trop de retard au match aller en Pologne où Gora a gagné 5 sur 7 en poule. En quart, Monaco affrontera soit Nanterre soit Banvit, deux adversaires coriaces. Je rêve d'un quart opposant deux clubs français car ça nous assure un représentant de plus au Final Four. En plus, Monaco et Nanterre sont deux équipes joueuses qui vont faire le spectacle et nous attirer des bonnes audiences sur Canal+ Sport!

La formule de la Basketball Champions League prévoit logiquement des gros avantages aux équipes finissant à la première place de leur poule en saison régulière et puisque Monaco et Strasbourg l'ont fait, il y a des bonnes chances de les retrouver au Final 4. Par contre, notre 3ème représentant, Nanterre, sera obligé de réussir deux gros exploits pour y être. Certes, ils sont habitués et ils jouent bien en ce moment mais ils ont payé cher les enchaînements de matches en Pro A puis en BCL seulement deux jours plus tard, m'a confié leur coach, Pascal Donnadieu. Cela les a diminué à Ostende, à Gora et contre Nymburk à domicile ce qui les a empêché de finir 1er de leur poule. Ainsi, après un tirage compliqué ("il n'y avait pas d'adversaire facile", disait Donnadieu), Nanterre joue l'ogre de Banvit avec le match retour chez eux. Un point positif, c'est que Nanterre comme Strasbourg sait jouer "uptempo" et cela gène les grands gabarits de Banvit comme Gaspars Vidmar que Strasbourg a battu deux fois en poule en accélérant le jeu. Si ça passe, il faudrait battre Monaco en quarts, une équipe qui a archi-dominé jusqu'au mi-janvier avant de connaitre un passage à vide du à de nombreuses blessures et à de la fatigue accumulée. Le calendrier est surchargé à cette période de la saison et nous verrons bien l’équipe qui digère le mieux la Leaders Cup notamment avec son enchaînement de 3 gros matches en 3 jours pour les finalistes qui auront joué 5 matches en 8 jours!

Les matches aller des huitièmes de finale de la BCL auront lieu le 6 ou 7 mars et les matches retour une semaine plus tard. Avant cela, nous diffusons les deux matches de qualif pour la World Cup de notre équipe de France les 23 et 25 février. Voila un beau programme basket à venir sur les antennes du Groupe Canal!